Techniques de plantation

Avant la plantation

 – Réfléchir à l’implantationJeuneHaie

  • Anticiper le développement final des végétaux. Une haie ou un arbre implantés trop près d’un bâtiment peuvent vite devenir gênants.
  • Connaître la législation : une haie non mitoyenne doit se tenir à 50cm de la limite de propriété ou à 2m de celle-ci si sa hauteur est supérieure à 2m. Il existe également une réglementation stricte concernant les plantations en bordure de voirie.

– Composition

La composition de la haie dépend du rôle qu’on souhaite lui assigner : des végétaux bas pour une clôture basse,  arbustes et arbres pour une haie brise-vent ou encore de nombreuses possibilités intermédiaires, avec ou sans arbres.

Les essences utilisées sont des espèces locales adaptées au milieu. Pour cela, il est important de tenir compte du climat, de l’exposition et de la nature du sol.

La plantation

– Automne : préparer le sol

  • Ameublir en profondeur: Cette étape est capitale pour la réussite de la plantation, elle permet aux racines de mieux prospecter le sol et de se développer en profondeur pour mieux résister à la sécheresse.  (OUTIL : Sous-soleuse, charrue, motoculteur, mini pelle.).
  • Affiner : le principe est de casser les mottes de terres en surface afin de planter plus facilement et d’optimiser l’efficacité du paillage.

– Hiver : planter et protéger

  • jaugetracteurPLANTATIONS 28022015 (46)plantation  la selveSERIEYEjuin 2010_2Planter : les plants utilisés ont entre 1 et 3 ans.Utiliser des plants jeunes à racine nue permet leur adaptation rapide au terrain d’implantation et limite les travaux d’entretien nécessaires à leur reprise. Pas besoin non plus de tuteurer les arbres : leurs racines poussent en même temps que la partie aérienne et garantissent un bon ancrage. Dès réception, les plants doivent être conservés dans un endroit humide et frais. Si la plantation n’est pas prévue le jour même, ils sont mis en jauge dans un mélange sable-terre ou dans la terre afin de ne pas sécher ni geler.PLantationProtections
  • Pailler : écorce, toile biodégradable, copeaux, le paillage est essentiel pour limiter la pousse de l’herbe qui concurrence les plants et surtout garder l’humidité au sol. La tenue du paillage utilisé doit être supérieure à 2 ans.
  • Protéger sa haie si besoin: on clôture du bétail à au moins 1 m de part et d’autre de la haie afin d’éviter l’abroutissement. Des protections individuelles existent également contre les dégâts de lapin ou de chevreuil.

Les 2 années suivantes

  • Arroser : si les plants ont été plantés tard enSERIEYE juillet 2013_2 saison (mars-avril) ou que l’été s’avère particulièrement sec.Un ou deux passages dans l’été s’avèrent alors en général suffisants, en versant une bonne réserve d’eau au pied de chaque plant.Ne pas habituer les plants à un arrosage trop fréquent ou trop régulier car leurs racines ne se développent alors qu’en superficie. Gare dans ce cas aux coupures d’eau !
  • Désherber mécaniquement :pour limiter la concurrence exercée par les adventices (ronce, genêts, chardons, graminées…) vis à vis de l’eau et de la lumière.Dégager le pied des plants et le bord du paillage. Une fois que les plants dépassent les adventices, on peut accepter le développement d’une végétation spontanée qui viendra non plus concurrencer mais au contraire étoffer et enrichir la haie.
  • Remplacer les plants manquants : afin d’éviter les trous dans la haie.
  • Tailler : la taille de formation n’est pas obligatoire, elle n’est pas utile aux végétaux mais peut permettre d’obtenir des plants plus étoffés à la base (recépage).
  • Fiche technique

Planter avec l’association

 

Petits projets < 100ml

 

Grands projets + 100 mL

 

Contacter l’association

Pin It on Pinterest

Share This