Visite de la Pépinière Lachaze du 29 juin dernier

C’est par un beau vendredi d’été ensoleillé que nous nous sommes retrouvés à Laveix, à la frontière du Cantal et de la Corrèze, pour visiter la pépinière Lachaze qui nous fournit des plants du label Végétal Local, et qui élève depuis 2 ans les plants issus de nos récoltes de graines. Une bonne occasion pour les adhérents planteurs de découvrir la façon d’élever leurs plants, et pour la section horticulture de l’ESAT Sainte Marie de venir voir in-situ le fruit de leur travail de récolte de graines.

La matinée a été consacrée au label Végétal Local, expliquer son intérêt et voir son application technique côté récolteur et côté éleveur.La visite de la pépinière s’est déroulée l’après midi. Le groupe a pu suivre l’itinéraire complet d’élevage, à partir de la graine jusqu’au plant.

Un grand merci à Nicolas Lachaze pour sa disponibilité et pour nous avoir fait partager son savoir-faire!

 

De la graine au plant

Les graines sont mélangées à de la vermiculite et placées au frigo puis elles subissent des jours de froid et/ou de chaud  pour accélérer la levée de dormance et donc la germination. C’est la phase la plus critique car chaque espèce a son fonctionnement propre qu’il faut appendre à découvrir et à maitriser au cours des saisons,  et les résultats peuvent être très variables en fonction des années de récolte, même en utilisant le même procédé.

Les plants tous juste démarrés sont ensuite placés dans des plaques de culture en tunnel pour accélérer leur croissance puis dés qu’ils ont poussé d’une dizaine de centimètres, ils sont repiqués directement à l’extérieur en pleine terre.

C’est à ce moment là qu’on découvre la spécificité de la pépinière, c’est à dire intervenir le moins possible sur les plants en pleine terre : pas d’arrosage même par forte chaleur, pas d’apport d’engrais, et pas de désherbage grâce à la pose d’un film de paillage. La seule aide est la mise en place d’ombrières en été pour protéger les plus petits plants. Le végétal doit donc dés le tout jeune âge lutter seul pour sa survie, ce qui l’oblige à développer très vite un gros système racinaire. On obtient des plants qui peuvent être plus petits qu’en pépinière conventionnelle- ou les apports d’engrais et l’arrosage automatique « boostent » les plants- mais qui sont mieux parés pour leur implantation future en plein champ.

Les plants sont arrachés et livrés pour la saison de plantation pendant l’hiver, après avoir passé en moyenne entre 6mois et 15 mois en pleine terre.

 

 

Différentes étapes pour le plant : levée en tunnel puis repiquage en pleine terre sous ombrière et pousse en pleine terre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Devenir de nos graines

Les graines issus de nos récoltes des 2 dernières saisons ont toutes été confiées à la pépinière. Les premiers plants de Cornouiller sanguin, Prunellier et Erable champêtre ont été utilisés dans les plantations de l’hiver dernier à hauteur de 5 000plants.

Pour cet hiver, nous pourrons ajouter le Troène et la Viorne lantane.Pour les houx fournis l’automne dernier, il faudra encore attendre car ils prennent leur temps pour germer ( presque 2 ans !). On ne saura que l’an prochain s’ils ont germé.

 

 

Petits plants de Troène issus de la récolte de graine 2017

 

 

Pin It on Pinterest

Share This